Skip to content

Louve

11 janvier 2014

Billoyez !!

C’est chez  ◘ẅ◘, un ‘tit concours comme je les aime… sur des dessins de Seb.

************************************************************

Je vous vois
et vous ne me voyez pas.
Tout juste me devinez-vous
toute proche.
Je jouis de ce moment
qui n’appartient qu’à moi,
oui,
vous êtes en place de la proie.

Vous êtes ridicules
avec vos armes de bois fer et feu
là où je n’ai que griffes et crocs.
Dans les temps d’avant
je trouvais que vous aviez fière allure.
Toi surtout mon Germain.
Je te jure
qu’alors je t’admirais.
Peut-être même je t’ai aimé.

Mais, louve je suis la nuit venue
lorsqu’à ma taille je noue la ceinture.
Cette ceinture, Germain,
que tu m’avais refusée.
T’en souviens-tu ?
Sur la margelle du puits
elle m’attendait
le lendemain de chasse
où une louve blanche
par tes balles mourut.

Toi et ceux qui t’accompagnent
n’êtes plus qu’humains
exterminateurs
de ceux qui sont devenus miens.

Femme au matin
je vous écoute raconter la battue
avant d’aller me reposer,
je suis si fatiguée…
Et je souris.

Et j’attends la nuit nouvelle
qui me mène parfois
vers les troupeaux.
Et je plonge ma gueule
dans le ventre des brebis
dans le cuissot des agneaux.

La première fois fut révélation.
Rouge le sang qui coula de mes babines,
rouge la terre abreuvée de mon festin,
rouge,
couleur de mon plaisir.

Des nuits que vous nous pourchassiez
car notre jouissance
n’est pour vous que nuisance.
Aussi,
à la lune dernière,
j’ai mené la meute à l’abri des fusils
de l’autre côté de la crête.
Et j’ai hurlé mon adieu.
Et le loup mon compagnon
m’a retourné la chanson.

Désormais solitaire
je me sais condamnée
et ne peux qu’affronter
avec mes griffes et crocs
ceux qui réclament ma peau.

Je vous vois
et vous ne me voyez pas.
Jusqu’au jour je me battrai
et déjà,
j’anticipe le goût du sang.
S’il n’en est qu’un,
ce sera le tien.

Au matin,
si louve j’ai survécu
la ceinture je brûlerai,
femme je resterai,
à jamais.
Veuve de Germain.

Publicités
35 commentaires leave one →
  1. 11 janvier 2014 15:03

    Superbe ! Belle lecture !

    • 11 janvier 2014 22:03

      `merci à toi mais pas complètement satisfaite de la mise en voix… faut que j’y retourne….

  2. ◘ẅ◘ permalink
    11 janvier 2014 16:00

    Joli!!

  3. 11 janvier 2014 16:30

    bravo ! beau scénario ! très belle écriture ! j’aime beaucoup !

  4. 11 janvier 2014 21:47

    Avec le son dis-donc, on ne se refuse rien – belle idée, bien mise en forme.

    • 11 janvier 2014 22:01

      🙂 mais le son ne me convient pas totalement… faut que je recommence !

      • 11 janvier 2014 22:03

        Des petits détails, mais pour la perfection, ça prend du temps !!

        Ca serait un chouette « concours » de s’échanger des textes – les faire lire par d’autres (échange quoi!) ; ce serait sûrement surprenant.

        • 11 janvier 2014 22:07

          J’étais justement en train d’y penser !! Pute borgne, quelle coïncidence !! (d’ailleurs en vrai, c’est Pute borgne belge… ne me demande pas pourquoi. Mais par égard pour mes amis et amies belges, j’ai fait de gros efforts pour limiter l’expression !!

    • 12 janvier 2014 10:09

      :mrgreen: !

    • ◘ẅ◘ permalink
      12 janvier 2014 14:13

      Trop marrants vous deux!! 😀

    • ◘ẅ◘ permalink
      12 janvier 2014 18:33

      :mrgreen:

  5. Der Fünf permalink
    12 janvier 2014 10:19

    génial !

  6. 12 janvier 2014 14:42

    C’est un plaisir ! merci

  7. 12 janvier 2014 16:59

    Je t’ai lu puis écoutée réciter ton fantastique texte hier , super , Mme la femme- louve 😉

  8. 12 janvier 2014 19:08

    C’est effrayant et excitant à la fois!

    • 12 janvier 2014 20:15

      un petit côté sauvage qui ressort de temps en temps…. Merci du compliment !

  9. ◘ẅ◘ permalink
    15 janvier 2014 22:11

    Bravo à toi Elleirame, et merci pour ton gentil commentaire 😀

    • 15 janvier 2014 22:23

      de rien madame, c’est avec grand plaisir !

      • ◘ẅ◘ permalink
        15 janvier 2014 23:40

        Au fait, suite à ta question, le blog de Snake n’existe plus.

        • 16 janvier 2014 20:15

          Je sais bien (même si je n’ai rien compris à sa soudaine disparition, il y a sans doute des trucs qui m’ont échappé..) mais Mojojo et lui me semblait avoir un lien de parenté… Ceci dit, je regrette ses textes. J’aimais bien zapouiller chez lui :-).

      • 16 janvier 2014 20:33

        Me too, pour Mr Snake. Une plume, un humour et un univers singulier qui manquent.

Trackbacks

  1. Billoyez | ◘ẅ◘

À vous ! Un mot ou deux, trois ou quatre et même plus... !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :