Skip to content

Les colibris

21 février 2013

Pour commencer, la légende….

Fin janvier, j’étais à Paris et je suis allée avec une copine et un copain au lancement de la (R)évolution des Colibris. Comme c’est bon de participer à une grande assemblée comme celle-ci. Des gens qui causent et qui disent tous et toutes, chacun dans sa partie, oui, c’est possible de vivre autrement en s’y mettant maintenant, chacun dans son petit coin, en lien avec les autres dans leur petit coin aussi et du coup, ça fait  un grand coin. Et quand le coin grandit, il rejoint d’autres coins… enfin, vous voyez la suite ?

Oui, ils et elles ont dit des idées pour partager, relocaliser, consommer autrement, des trucs déjà entendus, lus mais aussi des trucs que je ne savais pas… Petite présentation rapide de ces gens là :

– Pierre Rabhi, agroécologiste, fondateur de Colibris
(pour ceux et celles qui ne connaissent pas, c’est le monsieur qui raconte la légende du colibri)
– Cyril Dion, directeur de Colibris
– Étienne Chouard, enseignant et chercheur sur les questions de démocratie
– Thierry Salomon, ingénieur énergéticien, président de l’association négaWatt
– Isabelle Peloux, enseignante, fondatrice de l’École du Colibri aux Amanins
– Raphaël Souchier, expert en économie locale
– Jacques Caplat, agronome, administrateur d’Agir pour l’Environnement

L’éthique du colibri
Les crises écologique, économique, sociale et culturelle que nous traversons, les enjeux auxquels nous sommes confrontés sont sans précédent. La course à la croissance et aux profits illimités épuise les ressources, aliène les personnes, affame les peuples, détruit la biodiversité.
L’humanité se trouve à un carrefour. L’interdépendance du vivant étant irrévocable, nous sommes appelés, si nous voulons assurer la pérennité et l’épanouissement de l’espèce humaine sur la planète, à profondément et consciemment changer la vision que nous avons du monde et de la société.

1. Il est indispensable de changer de paradigme de société

2. La société c’est moi et je suis la société.
C’est mon changement qui détermine le changement du monde.

3. Nous sommes tous liés et interdépendants

4. L’autonomie est l’un des fondements de la liberté

5. L’éducation est le ferment de notre rapport à nous-mêmes, aux autres et à la nature

6. L’avenir est dans le génie de la simplicité, l’élégance de la sobriété

7. Small is beautiful

8. La coopération est la condition incontournable du changement

9. Le territoire est le lieu d’action privilégié pour amorcer la transformation

10. La joie est notre bien suprême

 

Je n’ai collé que les titres… dans le point 6, il y a un truc que je trouve grandiose, c’est l’idée de la sobriété heureuse.

Allez, je vous laisse découvrir le site des colibris.

feutre sur un post-it...

Et pendant que j’écoutais, discutais avec mes voisins… le feutre dessinait sur un post-it…

À vos com :  Petite invitation…. si vous le voulez, développez en quelques mots le point qui vous « parle » le plus….

*********************** ce soir là,

pendant que j’écoutais…

pendant que j’écoutais, discutais avec mes voisins…

pendant que j’écoutais, discutais avec mes voisins… le feutre dessinait…

Publicités
13 commentaires leave one →
  1. Amaya permalink
    22 février 2013 08:36

    Le dessin sur post-it et le colibri ont en commun leur taille et leur beauté .
    merci pour ce billet , je vais regarder , écouter de plus prés et je reviendrai pour un commentaire .

  2. Cath permalink
    22 février 2013 17:25

    Tout y est, simple, évident, simplement évident.
    Merci Marielle de ce partage de nos essentiels. Cette conscience de notre noble inter-dépendance et de ses conséquences choisies sur la qualité de nos vies.
    La JOIE : fabuleuse élégance de vie …

  3. Amaya permalink
    23 février 2013 13:03

    Admirative de cette énergie déployée pour des actions petites mais pleine de sens.
    Bon , dorénavant , si j’entends passer un colibri, je resterai attentive à son chant , ….joie bien suprême et interdépendance c’est juste et je m’y retrouve …. ensuite je ne sais pas , mais cela mérite de s’y pencher tranquillement et attentivement

  4. LaVéro permalink
    23 février 2013 15:58

    Bonjour la cartonneuse en folie !
    Très interessant ce mouvement. Perso, c’est la deuxième pensée qui me parle le plus, le mieux : nul besoin de faire partie d’une « tribu » pour bien faire, nous sommes de toutes façons tous liés.(ah ! la 3 me va bien aussi alors).Puis, pas ou peu d’influences, juste des inspirations : avoir ses propres convictions de la conviction propre, de la réflexion non pas de la réflection !! …….Et tout çà dans la joie bien-sûr :o)
    Par ailleurs, je te confirme la présence de pub sur ton blog, mais seulement quand on est sur les pages billet + coms. Ouf ! Ces brutes dans ton monde de douces heures.. çà ferait tache.
    Bisou tout musclé pour la sem. proch 😉

  5. ◘ẅ◘ permalink
    23 février 2013 16:20

    Small non seulement est beautiful, mais en plus a deux L 🙂

  6. snake0644 permalink
    23 février 2013 19:24

    J’avoue que j’aurais aussi dessiné des choses du même genre 🙂

À vous ! Un mot ou deux, trois ou quatre et même plus... !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :