Skip to content

lettres imaginées

23 décembre 2012

….imaginées mais à peine, à partir de discussions avec des personnes privés de liberté.

pour le son, un clic suffit….

Mon fils,

je t’écris pour te dire que, même si cela me rend triste, je ne serai pas avec maman et toi pour aller à la neige à Noël. Mon patron, au château, a trop besoin de moi. Il dit que je suis le meilleur ouvrier du château.

Après ta visite de la dernière fois, ta maman m’a dit au téléphone que tu lui avais demandé pourquoi je ne te montrai pas ma chambre et pourquoi tu ne pouvais pas visiter le château. Mais tu as vu aussi qu’il est drôlement gardé ce château ! C’est parce qu’il est plein de secrets. C’est pour ça que les visiteurs ne peuvent pas entrer comme ils veulent. Tu sais, je suis fier d’y travailler et fier parce que le patron apprécie mon travail.

J’ai demandé au patron quand j’aurai fini ici. Il m’a dit dans un an. Alors, normalement, au prochain Noël, je serai avec vous. J’espère que le Père Noël t’apportera bien les cadeaux que je lui ai commandés pour toi !

Sois sage et amuse-toi bien à la neige. Obéis toujours à ta maman et à ton grand frère. Moi, je pense très fort à toi et je te serre tout contre moi.

Je t’embrasse.

 

Papa

Ma petite princesse,

tu sais, la maison de l’autre côté de la mer est bientôt terminée et je vais revenir très vite en France. Je vais prendre mon billet d’avion et j’arriverai peut-être le jour de Noël. Ou juste un peu après.

Le pays où je construis la grande maison, c’est le pays dans lequel je suis né et ta grand-mère aussi. C’est là que nous avons grandi avant de partir. Ta mère, elle est née en France et tes oncles aussi. Mais ta grand-mère et moi, on a toujours rêvé de vous emmener tous passer les vacances dans une grande maison dans notre pays de l’autre côté de la mer. Et quand tu seras grande, un jour, cette maison, ce sera ton palais, parce qu’une princesse doit avoir un palais.

Mais c’est long de bâtir un beau palais comme ça. Là, j’ai fini, alors je vais rentrer. Je te montrerai des photos, c’est promis. Et après les vacances, je t’accompagnerai de nouveau le matin à l’école et des fois, je t’emmènerai au jardin le mercredi.

J’espère que tu as bien décoré le sapin.

 

 

Ton grand-père qui t’aime.

Mes chéris,

je sais, je vous avais promis que je serai là pour Noël. Mais finalement, ce n’est pas possible. Alors, je rentrerai avant la fin de l’hiver. C’est promis, et cette fois-ci, je vais tenir ma promesse. Je vais finir mon voyage et le jour de mon retour, on fera une fête encore plus belle que Noël !! Ça aussi, je vous le promets !! J’ai plein de cadeaux pour vous dans mes valises.

En attendant, j’espère que vous avez été bien sages et que vous allez être gâtés pour Noël. Moi, j’ai donné mes instructions au Père Noël dans une longue lettre. Il a intérêt à vous apporter tout ce que je lui ai demandé !

Je vous embrasse très fort et je pense à vous tous les jours. Dites à maman que je l’embrasse aussi et que je lui envoie une lettre rien que pour elle demain.

Joyeux Noël mes amours,

 

Papa

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. snake0644 permalink
    25 décembre 2012 02:04

    Humour noir en quelque sorte.

    • 25 décembre 2012 19:34

      Plutôt une réalité. Les lettres sont imaginées, pas les hommes qui auraient pu les écrire. Ni le contenu de chacune.

  2. 31 décembre 2013 09:22

    bravo pour ces lettres ! on oublie souvent ceux qui passent noel en prison ….et ceux qui les attendent ! souvent le discours des gens qui ont la chance d’être dehors c’est : qu’ils ont choisi , que c’est bien fait pour eux et bla bla bla…..mais c’est évidemment bien plus compliqué que çà ! les gens n’imaginent même pas que çà pourrait arriver à tous ! un verre de trop , un accident , un défaut d’assurance , une pension alimentaire non payée , et c’est la descente aux enfers ! et que dire des familles qui n’ont rien demandé et qui subissent ! j’ai passé quelques noels au parloir à porter un colis à mon fils qui s’était perdu pendant de longues années et j’aurai toujours une pensée pour ces gens privés de liberté ! la prison n’aide personne et surtout pas à la réinsertion !
    merci de ta visite et au plaisir de te lire encore !

    • 31 décembre 2013 10:05

      Tu dis que ton fils s’était perdu, j’espère qu’il s’est retrouvé et qu’il a repris des routes plus belles. Quant à l’utilité de la prison pour se réinsérer… Comme toi, pas convaincue du tout ! A bientôt ici ou là !

  3. 5 janvier 2014 17:45

    18 mois après sa sortie , le parcours est toujours jonché d’obstacles…..le plus dur étant de s’acclimater à une vie devenue aussi dure dedans que dehors ! rien n’est prévu pour la réinsertion hormis quelques courageux qui oublient les préjugés , quelques organismes qui croient aider en offrant du travail presque aussi mal payé qu’en prison mais qui , à la première  » erreur » les jugent et les saquent , un peu comme s’ils n’attendaient que çà…..çà me fait penser aux C.A.T où on emploie des travailleurs handicapés , ce qui part d’une bonne intention mais on leur demande désormais de telles cadences que çà les dévalorise encore plus de se mettre en échec !
    bon j’arrête car le sujet est si vaste que j’y passerai des heures !
    merci de tes visites !

À vous ! Un mot ou deux, trois ou quatre et même plus... !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :