Skip to content

lacrimosa

11 mai 2011
tags: ,
Hier en « rangeant » une étagère d’une bibliothèque,
je prends Lacrimosa de Régis Jauffrey et
ces phrases que je trouvais belles avant me parlent
d’encore plus près aujourd’hui.
 

marqueur sur papier pelure - A4

Lacrimosa, Régis Jauffret – Gallimard, 2008

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 12 mai 2011 08:54

    !! très fort, très émouvant…
    rien ne soulage de cette épreuve, sauf (peut-être un peu) continuer d’aimer la vie..
    thiladi merci de tes mots

    • 12 mai 2011 09:52

      J’aime la vie, même la vie de merde. Au-dessus des nuages ? le soleil. Derrière les murs ? d’autres paysages…
      @+ la vie !!

  2. snake0644 permalink
    14 mai 2011 17:15

    Ma Belle-mère a beaucoup de mal à se remettre de la perte de son fils (42 ans). Quand les enfants meurent c’est toujours très difficile. Il y a un beau film récent, assez juste, sur le sujet.

    • 14 mai 2011 19:10

      Il y a aussi un livre superbe de délicatesse, douleur et tendresse : »le fils » de Michel Rostain, paru il y a très peu de temps… Sympa d’être passé ici, merci pour le retour 😉 et je m’en vais de ce pas voir comment se portent les trous d’emmental !

À vous ! Un mot ou deux, trois ou quatre et même plus... !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :