Skip to content

Témoignage, presse autour du Clémenceau (9)

9 décembre 2010

Et sur le blog d’ UN MONDE À CHANGER…

>>>  Tout plein de liens vers les différents médias, rien que des liens qui parlent du Clémenceau, enfin de la Maison Grise de Clémenceau… (rtl, la croix, le point, l’express… et……. et …….)

>>>  Et ce témoignage écrit ce matin … Ici, juste  quelques extraits…  l’intégralité est sur UN MONDE À CHANGER.

Horreur et désolation

Ce matin les demandeurs d’asile de Clémenceau ont été expulsés.

La police est arrivée à 6h pile, par cars entiers. Beaucoup de médias étaient présents, heureusement. Les citoyens solidaires étaient là en soutien, en partie dans l’immeuble, et en partie devant, scandant des slogans de protestation: « Un toit, c’est un droit, le préfet est hors-la-loi » et « Police partout, justice nulle part ». Que c’est vrai…

[….]Nous avons vu des enfants passer, à petits pas, incertains, serrant leurs sacs contre eux, leurs parents derrière eux, les traits tirés et le regard résigné, parfois tenant des bébés enveloppés dans des couvertures, des hommes et des femmes tirant derrière eux leurs valises. Un père tchétchène a regardé autour de lui en secouant la tête, incrédule : « França ? democratia ?? »

[…]Certains membres des forces de l' »ordre » (quelle blague cruelle) riaient dans les couloirs, pendant que nous détachions des murs de la salle de classe improvisée les dessins des enfants, rassemblions les cartes du monde, les livres de contes. Le sens de l’humour est particulier dans la police.

[…] Le mépris et l’indifférence étaient insupportables.

[…] Ils sont au moment où nous écrivons ces lignes dans la rue Clémenceau, entourés de leurs sacs, désemparés, fatigués de devoir à nouveau échapper au froid.

[…] Triste jour où les mots de solidarité, d’humanité, de décence, de démocratie, de respect, de JUSTICE n’ont plus de sens. Nous n’arrivons toujours pas à croire à ce que nos yeux ont vu.

Ce matin, pendant quelques douloureuses heures, nous avions l’impression d’être dans un film se passant dans les années 40. Et si. C’est comme ça. C’est pour ça qu’il faut dire les mots, et regarder la situation en face, avec tout ce qu’elle a d’inquiétant et de dangereux.

Nous n’abandonnons pas, nul n’est besoin de le dire. Nous ferons tout, nous, citoyens solidaires, ce qu’il sera nécessaire pour que le bon sens reprenne ses droits, que le Droit prévale, que la Justice ne soit pas oubliée.

Aujourd’hui,

la police française est venue jeter

des enfants à la rue.


***************************************************

Publicités
No comments yet

À vous ! Un mot ou deux, trois ou quatre et même plus... !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :